24H Series

24H Dubai : Stadler Motorsport et Dragon Racing héros d’une édition animée

Dagys_ 2014_233242
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

En sortant la Porsche 911 GT3-R de son container en début de semaine sur le Dubai Autodrome, le Stadler Motorsport savait qu’il y avait de quoi bien figurer en course mais compte tenu du plateau attendu en A6-Pro, il aurait été difficile de croire à la victoire sur un double tour d’horloge face à AF Corse, Craft AMR, Abu Dhabi by Black Falcon, RAM Racing, Fach Auto Tech, SX Team Schubert ou All Inkl Münnich Motorsport. A l’issue des 603 tours, ce sont bien Christian Engelhart, Marcel Matter, Rolf Ineichen, Mark Ineichen et Adrian Amstutz qui ont coiffé la concurrence au bout de 24 heures ponctuées sans le moindre encombre. « C’est incroyable » exulte Rolf Ineichen à l’arrivée. « C’était une très belle course. Nous sommes revenus après avoir connu un accident en essais. Nous avons roulé aussi régulièrement que possible et nous avons pris les commandes dès que nous avons pu. Nous avions bien conscience que ça allait être tendu car les grosses équipes nous ont chassé. C’est une fantastique victoire pour notre équipe. » La Porsche 911 GT3-R pilotée en partie par des gentlemen a mis fin à deux ans d’hégémonie Mercedes. Dagys_ 2014_233198 Fort d’une victoire aux 12 Heures d’Abu Dhabi le mois dernier, le Team Abu Dhabi by Black Falcon comptait bien poursuivre sur sa lancée mais la Mercedes SLS AMG GT3 de pointe n’a pu voir l’arrivée en raison de problèmes électriques. Tout reposait donc sur la #2 de Al Quabaisi/Al Faisal/Haupt/Bleekemolen/Christodoulou qui a dû se contenter de la dernière marche du podium derrière la SLS du All Inkl Münnich Motorsport. « Pour être franc, c’est une consolation pour l’équipe » confie Khaled Al Qubaisi, à qui on doit cet engagement des deux Mercedes. « Il est vrai que ce n’est pas ce que nous étions venus chercher mais compte tenu de tous les problèmes rencontrés durant la course, et ce même sur la deuxième voiture, cette troisième place est un bon résultat. Ces choses peuvent se produire sur une course longue et ce n’est pas de notre ressort. »

dsc_0262 En A6-Am, on peut dire que le Dragon Racing a gagné les 24 Heures de Dubai à domicile. Le matin même de la course, Ian Bickerton (directeur technique du Dragon Racing) nous confiait avec un large sourire : « Cette course, elle est pour nous. On sait que ça ne sera pas facile mais nous allons tout donner. » La suite lui a donné raison avec une victoire pour la Ferrari 458 Italia GT3 #888 pilotée par Frédéric Fatien, Jordan Grogor, Khaled Al Mudhaf et Mohammed Jawa. Pas facile de faire plus « Am » comme équipage mais chaque pilote a fait preuve d’une belle tenue pour rallier l’arrivée avec seulement 44 secondes d’avance sur la Lamborghini Gallardo rhino’s Leipert Motorsport de Webb/Tutumlu/Stovicek/Mori/Mul.

DSC_3749 Leon Price, propriétaire de l’équipe, ne peut qu’être satisfait de son quatuor : « Je n’ai jamais été autant ému. C’est notre auto Pro-Am qui s’est imposée avec des pilotes de la région. Deux d’entre eux n’avaient jamais connu une telle chose auparavant. Au fur et à mesure que la course avançait, ils ont été de mieux en mieux en haussant le rythme tout en étant aussi sécuritaires que possible. Jordan a fait que cela a pu se produire dans le dernier relais. Mohammed a fait auparavant un très beau relais, ce qui nous a permis d’adopter la bonne stratégie finale. Khaled et Frédéric ont été très bons et on peut dire qu’ils ont parfaitement rempli leur mission. Nous avons décroché un podium et une victoire. L’année prochaine, nous serons encore là pour les deux. »

 Au total, la course aura été rythmée par 27 changements de leaders, le tout représentant 10 autos différentes. Sur les 24 heures, on a dénombré 10 neutralisations, soit un total de 3h07mn25s. Pour l’anecdote, la catégorie A2 a notamment été remportée par un certain Jacob Kristensen, frère cadet du nonuple vainqueur des 24 Heures du Mans. Le Danois roulait sur une Renault Clio Sport du AD Racing/K-Resjer (c’est cette auto qui aura passé le moins de temps à son stand). Malgré pas mal de déboires, l’équipage féminin de la BMW 320d du Racing Divas Team Schubert a raflé la mise en A3T.

Au fil des éditions, les 24 Heures de Dubai sont devenues une épreuve incontournable des courses d’endurance avec un beau mix de voitures mais aussi de pilotes. Sans vouloir être alarmiste, attention toutefois à ne pas accepter n’importe quoi car aux dires des pilotes, confirmés ou non, la cohabitation ne s’est pas passée sans problème. Il ne suffit pas de dire que l’on va aller prendre du bon temps au soleil en début d’année et disputer une course de quartier. Là, on a maintenant à faire à des équipes de pointe qui mettent les moyens. Cette course de début de saison a été particulièrement cassante pour les autos, qu’elles soient GT3 ou pas.

 Les chiffres de la neuvième édition des 24 Heures de Dubai :

 603 tours

3250 km pour la Porsche victorieuse

77 autos au départ

15 nationalités différentes au niveau des teams

37 nationalités différentes au niveau des pilotes

26 marques et modèles différents

1h11mn45s : Temps passé au stand par la Porsche victorieuse

Publicité

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Publicité

Sur le même sujet