Le Mans

Une bonne prestation mancelle de la Nissan DeltaWing.

thumbnail
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Si on pouvait avoir des doutes sur la tenue de la Nissan DeltaWing aux 24 Heures du Mans, la 56ème auto du plateau, engagée hors classement, s’est très bien comportée. L’auto aura roulé durant six heures et elle doit son abandon à un accrochage avec la Toyota TS030 HYBRID de Kazuki Nakajima lors d’un restart. Au total, la Nissan DeltaWing aura bouclé 1005 km, ce qui est prometteur pour la suite. Lors du contact, Satoshi Motoyama était au volant et le pilote japonais a lutté durant 90 minutes pour tenter de ramener sa monture au stand. Malheureusement, les dégâts étaient trop importants. Une chose est sûre, les débuts sur la piste de la Nissan DeltaWing sont positifs, puisqu’il ne s’est écoulé que 107 jours entre la présentation de l’auto et Le Mans. Darren Cox, Directeur Général de Nissan Europe, était quelque peu stoïque : « C’est le sport automobile. Nous ne serions pas là si nous ne comprenions pas ce genre de chose. Nous sommes complètement vidés mais nous avons un immense sentiment de fierté par rapport au travail accompli. Il y a tellement de gens impliqués dans ce projet étonnant, et sans chacun d’eux, rien n’aurait été possible. C’est un magnifique banc d’essais pour les innovations futures, tant sur la route que sur la piste. Nous sommes venus ici avec le sentiment que beaucoup de gens n’étaient pas certains que cette voiture pourrait fonctionner, mais nous avons prouvé qu’ils avaient tort. Nous tenons à remercier Nissan pour leur soutien. »

 

La Nissan DeltaWing a donc bouclé 1005 km, soit la distance d’une course normale d’Endurance, le tout en tournant dans des chronos similaires aux LMP2 et en consommant moitié moins de carburant.

 

Satoshi Motoyama déclare : « C’est un exploit incroyable d’avoir pu venir au Mans avec cette auto au concept innovant. Cela a pu se faire seulement trois mois après son lancement et je suis fier d’avoir pu rouler dans l’équipe. L’accident est survenu dans un endroit à haute vitesse et la voiture a heurté le mur en béton. Elle a gravement été endommagée. J’ai essayé tout ce que je pouvais pour tenter de la ramener, mais en vain. »

 

Michael Krumm poursuit : « Satoshi a fait tout ce qu’il fallait en piste , mais Nakajima a mal évalué la situation et Satoshi n’a rien pu f aire. Il a essayé d’ôter le capot moteur et son effort est digne d’un Champion du Monde. Malheureusement, la direction était trop endommagée. C’est très dommageable après un effort incroyable de la part de toute l’équipe. »

 

Le choix de la Nissan DeltaWing par l’organisateur était bon et il y a fort à parier que l’on entende parler très vite de cette auto si atypique…

 

Laurent Mercier

 

Publicité

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Publicité

Sur le même sujet