Chroniques Pilotes

Xavier Pompidou : "Nous avons repris notre destin en mains !"

thumbnail
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

« Nous sommes de retour ! Le Speedy Racing/Team Sebah a regoûté aux joies du podium, et moi avec, à l’occasion des 1000km de Spa. Avec Jonny (Kane) et Benjamin (Leuenberger), nous avons placé la Lola B08/80 au deuxième rang du LMP2. Si la Porsche RS Spyder est toujours invaincue en Europe, nous avons de nouveau montré que nous sommes capables de faire plus que la menacer !

 

« Le week-end a débuté… difficilement. Rouler à trois lors des essais, ce n’est jamais facile. Ça l’était encore moins à Spa, puisque les tests étaient encore plus courts qu’à Barcelone : 2h30 contre 3h. Et c’était sans compter les longs drapeaux rouges et la pluie qui ont perturbé la première séance. Avant les qualifications, j’avais fait deux ou trois tours lancés, Jonny guère plus, et Benji n’avait quasiment roulé que le vendredi, sur une piste mi-sèche, mi-humide. De fait, nous avons transformé la qualif en véritable session d’essais, ce qui explique mon nombre de tours supérieur à l’habitude. Ce roulage a été fort utile : nous sommes parvenus à régler nos petits problèmes de set-up et à obtenir une voiture plus performante et surtout plus agréable à piloter. Compte tenu des conditions, le résultat a été plutôt bon. Deuxième à cinq dixièmes de la Porsche RS Spyder, ce n’est pas si mal non ?

 

« Le début de course a rapidement confirmé que notre Lola était dans le coup. Le départ a été mouvementé et j’ai pris la bonne option : passer à l’intérieur à la sortie de la source, contrairement à Manu (Collard). Cela m’a conduit aux commandes. Après la première neutralisation, j’ai eu une belle bagarre avec Manu et Olivier Pla. C’était vraiment sympa… et cela m’a permis de voir où il nous manquait un peu de performance. En étant à la lutte avec la Porsche et la Ginetta-Zytek, j’ai vu nos qualités et les points où nous devons encore travailler. Concernant cette bataille, je dois dire que c’était un peu spécial d’être face à Manu. En fait, il ne savait pas que c’était moi au volant. Par contre, il m’est arrivé de sourire dans le casque en le voyant attaquer… ou en sachant que j’allais freiner cinq mètres plus tard pour ne pas qu’il passe !

 

Xavier Pompidou« Durant la quasi intégralité de la course, nos deux voitures ont été au coude à coude. Nous avons perdu un tour sous safety car, mais nous l’avons repris lors du suivant. Finalement, la victoire s’est jouée dans les dernières minutes : au volant de la Lola Speedy/Sebah, Benji pointait à 15 secondes de la Porsche, pilotée par Christian Poulsen. Il reprenait 3 secondes au tour, avant que la dernière neutralisation n’intervienne. Certes, cela a réduit l’écart, mais il y avait de nombreuses voitures entre les deux autos. Benji a été doublé par deux LMP1, puis il s’est retrouvé entre des LMP2 et des GT2 moins rapides. Poulsen a bien défendu sa position, en se montrant agressif dans le trafic et il nous a manqué un petit rien…

 

« Finir si près de la plus haute marche du podium, c’est un peu frustrant sur le coup : nous sommes tous des compétiteurs. Mais il ne fallait pas non plus gâcher cette belle deuxième place. Nous sommes doublement heureux : nous retrouvons le podium, tout en effectuant une excellente opération au championnat. Après Barcelone, la conquête du championnat était presque compromise. Une course plus tard, nous avons repris le destin entre nos mains. Nous sommes deuxième ex aequo, derrière la Porsche… qui ne devrait pas disputer les manches restantes. Et quand on repense à la coque, endommagée il y a quinze jours, et qui remettait en cause notre présence six jours avant Spa, on revient de loin !

 

« L’équipe a fait un très gros travail pour ré-assembler la voiture. Elle a réalisé, comme d’habitude d’ailleurs, un superbe week-end. Nous avons l’un des meilleurs temps au stand, cela montre que le team a bien bossé. Avant Le Mans, nous voilà revenus dans une bonne dynamique. Nous n’avons pas encore battu la Porsche RS Spyder. Il faudra donc le faire au Mans ! Et croyez moi, nous ferons tout pour atteindre cet objectif ! A très bientôt…»

 

Xavier

Publicité

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Publicité

Sur le même sujet