Grand-Am

Watkins Glen : Victoire de la Lola-Ford de Jönsson/Zonta.

thumbnail
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Le Krohn Racing a obtenu sa deuxième victoire 2009 sur le petit circuit de Watkins Glen. La Lola Ford n°76 de Ricardo Zonta et de Nic Jönsson s’est en effet imposée au terme des 2h de course. Le brésilien et le suédois avaient déjà gagné sur le New Jersey Motorsports Park, sous une pluie battante. Cette fois, ils ont triomphé sur le sec, avec une température fraîche (17°C au départ). C’est Ricardo Zonta qui a parachevé la victoire de la Lola Ford, prenant la tête au 73ème tour de l’épreuve pour ne plus la lâcher et passer le premier sous le drapeau à damiers au terme des 93 tours de course. La Crown Royal at the Glen a connu sept changements de leader, concernant six voitures différentes. C’est dire si la bataille a fait rage !

 

Fogarty (Riley Pontiac) prend
le meilleur départ.

…mais Jönsson/Zonta (Lola-Ford
Krohn Racing) l’emportent…

…devant Pruett/Rojas (Riley-Lexus Ganassi), qui sont seuls
leaders du championnat.

Christophe Bouchut (Riley BMW),
beau troisième avec Scott Tucker.

Dumas/Bernhard et la Riley Porsche Penske encore malchanceux.

Victoire en GT pour la Mazda SpeedSource de Segal/Assentato.

…mais Werner/Keen (Porsche Farnbacher Loles), deuxièmes, foncent vers le titre.

Jon Fogarty, poleman, avait pris le meilleur départ avec la Riley Pontiac GAINSCO n°99 avant de se faire déborder par le mexicain Memo Rojas (Riley Lexus Ganassi n°01) dès le sixième tour, celui-ci creusant de suite un petit écart. Rojas restait au commandement jusqu’au 23ème tour, moment où il rentrait au stand pour accomplir son « mandatory pitstop ». La course était neutralisée depuis un tour à la suite de la sortie de route de la Porsche Farnbacher Loles n°84 de Jim Pace, décidément bien malheureux puisqu’il avait déjà abîmé la Porsche pendant les essais libres. C’est la Riley Porsche Penske n°12 pilotée par Timo Bernhard qui emmenait désormais le peloton.

 

Une nouvelle neutralisation intervenait quatre tours plus tard après la sortie de la Crawford Chevrolet n°2 de Rob Finlay. Ce second yellow provoque une ruée dans les stands et Memo Rojas reprend la tête de la course. Rojas est attaqué peu après par la Dallara Ford SunTrust n°10 de Brian Frisselle qui passe et reste devant du 33ème au 44ème tour avant de rentrer au stand et c’est la Riley Chevrolet n°12 du Beyer Racing pilotée par le jeune Ricky Taylor qui prend la première place provisoire.

 

Ricky Taylor fait une course très solide et conserve sa position pendant plus de 20 tours avant de devoir s’arrêter et de passer le relais à Mike Forrest. Le canadien Mark Wilkins (Riley Ford AIM n°61 est le nouveau leader, mais il est sous la menace de la Lola de Ricardo Zonta, très décidé qui passe rapidement en tête. Derrière les deux hommes, la bataille fait rage entre la Riley BMW n°55 de Christophe Bouchut et la Dallara Ford n°10 de Max Angelelli. Les deux voitures se touchent, Angelelli rentre à son tour en contact avec la Porsche n°48 de Bryce Miller dont la suspension est endommagée. Nouveau yellow et nouveau départ au 76ème tour, à un peu plus de 20 minutes de l’arrivée.

 

Zonta reste leader et voit la Riley Lexus n°01 de Scott Pruett revenir dans ses rétroviseurs mais le brésilien tient bon et l’emporte avec trois secondes d’avance sur Pruett, Christophe Bouchut prenant la troisième place en compagnie de Scott Tucker. C’est le premier podium pour la Riley BMW Supercar Life, tandis que les co-leaders du championnat, Alex Gurney et Jon Fogarty (Riley Pontiac n°99) terminent quatrièmes.

 

Nouveau chat noir pour Timo Bernhard et Romain Dumas, le français étant victime d’une crevaison à cinq tours de l’arrivée, ce qui fit chuter la Riley Porsche Penske à la 13ème place. La Dallara Ford de Angelelli et Brian Frisselle, en lice pour le titre, était victime du même mal que la Riley Porsche. Une crevaison, conséquence probable du choc avec Christophe Bouchut, contraignait Angelelli à rentrer au stand pour changer le pneumatique peu avant l’arrivée, la Dallara terminant 12ème et perdant de nombreux points dans l’optique du championnat.

 

Pruett et Rojas sont désormais leaders du classement pilotes avec 248 points contre 244 à Gurney et Fogarty et 234 à Angelelli et Brian Frisselle. Alors qu’il ne reste que trois épreuves, les autres auront du mal à revenir.

 

En GT, les Mazda ont confirmé les impressions des essais, la RX-8 SpeedSource n°69 de Jeff Segal et Emil Assentato l’emportant et la Mazda Racers Edge n°30 de Dane Cameron et Tom Sutherland prenant la troisième place. Cependant, Leh Keen et Dirk Werner (Porsche Farnbacher Loles n°87) qui terminent troisièmes, font la bonne opération et s’envolent au championnat, avec 279 points, contre 248 à Kelly Collins (Pontiac GXP.R n°07) et 234 à Sylvain Tremblay et Nick Ham (Mazda n°70).

 

Les résultats sont ici. Prochaine manche, la dixième, à Montréal, le 29 août.

 

Claude Foubert

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicité

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Publicité

Sur le même sujet