European Le Mans Series

Claude-Yves Gosselin : "Ne pas user la passion des concurrents !"

thumbnail
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Si l’an passé l’équipe de Karim Ojjeh et Claude-Yves Gosselin avait l’appellation Trading Performance, le team se nomme dorénavant G.A.C Racing Team. L’auto est toujours la Zytek 07S et le duo a été rejoint par l’expérimenté Philipp Peter. Depuis l’ouverture du championnat, l’équipe suisse est en constante progression, dans une catégorie qui laisse peu de place aux gentlemen drivers. Après un beau podium à Portimao, Claude-Yves Gosselin et le G.A.C Racing Team comptent bien renouveler l’expérience ce week-end au Nürburgring.

 

Laurent Mercier : Claude-Yves, les essais ont plutôt été bons pour le G.A.C Racing Team ?

Claude-Yves Gosselin : « Nous sommes contents de notre début de week-end. La voiture est bien réglée et nous sommes confiants pour la course. Nous avons été dans le coup d’entrée. Nous progressons toujours et l’aide de Zytek s’est accrue depuis peu ».

 

Après trois courses, le bilan est positif ?

« Je dirais plutôt mitigé. Déjà, il faut savoir que le niveau de la catégorie est relevé et n’a plus rien à voir avec ce que l’on a connu ces dernières années. Nous sommes à cent lieues d’un niveau de gentlemen drivers. Sur nos trois pilotes, il n’y a que Philipp (Peter) que l’on peut considérer de professionnel. Je pense qu’à la régulière, notre position est la 3ème, même si avec un concours de circonstance, nous pouvons faire mieux. Ma plus grande déception reste les 24 Heures du Mans où je reste persuadé que nous pouvions faire un bon truc. Nous sommes ravis de notre podium de Portimao, même si pour ma part, je n’ai pas roulé en course car j’étais malade. Philipp a fait le plus gros du travail et Karim a fait un relais. Si j’avais pris le volant, nous n’aurions certainement terminé que 4ème ».

 

Selon toi, il y aurait des améliorations à apporter au niveau du règlement ?

« Certainement car un pro qui roule, c’est bien mais pas durant quasiment toute la course. Il ne faut pas oublier que la catégorie LMP2 est financée par des gentlemen. Les conditions économiques ne sont pas favorables actuellement et le règlement devrait être figé un certain temps. Avec les différentes modifications, en trois ans tu doubles le prix de l’auto. J’ai encore en stock une Courage C65. J’en fais quoi à part un porte-clé ? J’ai peur que l’on ne prenne pas certains paramètres en compte. Il ne faut pas être amnésique et se souvenir qu’il y a quelques années, les grilles avaient du mal à se remplir. Les coûts ont explosé depuis quelques années. Entre 2007 et 2008, il a augmenté de 15%, uniquement suite au changement de réglementation : aileron, capot arrière, moteur. Et encore nous n’avons pas tapé en Le Mans Series. En GT, si tu ne veux pas investir dans les évolutions, tu sais que tu seras moins rapide mais tu peux prendre le départ. En proto si la voiture n’est pas conforme, elle finit en porte-clé car personne ne peut la racheter vu qu’elle n’est éligible nulle part. Ou alors il faut baisser le prix de l’auto en cas de revente ».

 

« N’oublions pas non plus le stock de pièces de rechange. On en fait quoi ? Les pièces sont coûteuses et je crois que l’on doit en avoir pour 300 000 euros en pièces de rechange. Si tu dois réparer une GT, tu la montes sur un marbre et elle ressort comme neuve. Le cas du proto est totalement différent. La sortie du Mans 2008 nous a coûté le prix d’une GT3. Il ne faut pas user la passion des concurrents ».

 

Le calendrier des courses te convient ?

« Oui, même si deux courses en août aussi rapprochées ne sont pas évidentes à gérer. Economiquement, c’est un mois mort. Si je prends le cas de Portimao, on ne vend rien car quel annonceur cette course peut intéresser ? C’est en plus un déplacement qui coûte cher ».

 

L’arrivée de Philipp Peter a boosté le team ?

« Sans aucun doute ! Il a réveillé toute l’équipe et nous a fait progresser, Karim et moi. Il nous fallait quelqu’un comme lui. Nous sommes pleinement satisfaits de ce qu’il peut nous apporter. Je suis quelqu’un qui a un bon ressenti concernant le set up et je suis content d’être proche de ce que peut ressentir Philipp ».

 

Déjà des projets pour 2010 ?

« Nous commençons sérieusement à y réfléchir. Bien entendu, j’aimerais pour ma part poursuivre en proto mais je regarde plus large. On peut voir par exemple que les autos du championnat GT3 sont maintenant très abouties avec un niveau relevé dans les différentes séries. L’avantage de ce genre d’autos est que l’on peut courir dans plusieurs championnats et qu’une GT devient plus facile à revendre ».

 

Propos recueillis par Laurent Mercier

 

 

 

Publicité

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Publicité

Sur le même sujet