Divers

6H Vallelunga : Doublé des Lola/Racing Box.

thumbnail
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Comme on pouvait s’y attendre, les Lola Judd du Racing Box ont remporté les Six Heures de Vallelunga, en réalisant le doublé en Gold Cup avec la victoire de la Lola n°2 de Tomas Biagi/Filipo Francioni/Edoardo Piscopo. Cependant, il s’en est fallu de peu, la n°3 de Andrea Piccini/Giacomo Piccini/Fernandino Geri ne franchissant la ligne d’arrivée qu’avec seize secondes d’avance seulement sur la Lucchini Alfa Romeo n°5 de Rigon/Mastrangelo/Chiminelli, une CN4. En Silver Cup, le classement réservé aux Tourisme, la victoire est revenue à la BMW M3 n°64 De Enzo Cappellari/Luca Cappellari/Daniele Mulacchié, le Düller Motorsport classant d’ailleurs ses trois M3 aux trois premières places. La BMW victorieuse franchissaiit la lige d’arrivée en neuvième position à la distance.

 


Victoire de Biagi/Francioni/Piscopo avec la Lola Judd n°2.

Andrea Piccini, dans le brouillard, avait pris le meilleur départ avec la voiture soeur.

Superbe course de la Lucchini CN4 de Rigon/Mastrangelo/Chiminelli, troisième.

Valentino Rossi précède ici Emanuele Pirro, mais c’est la Corvette
qui gagne en GT3.

Le départ de la course avait été donnée sous safety car en raison d’un brouillard tenace. Les voitures restèrent ainsi groupées pendant un quart d’heure avant d’être enfin libérées. Andrea Piccini prit la tête tout de suite, mais au neuvième tour la voiture soeur de Filipo Francioni le passait et s’emparait du comandement avec la Lola n°2. Piccini perdait le contact à la suie d’un passage par les stands, mais il récupérait rapidement la deuxième place.

 

Au terme de la première heure de course, Francioni possède sept secondes d’avance sur Piccini. La Ferrari AF Corse GT2 n°27 de Giammaria Bruni est troisième et la Lucchini n°5de Davide Rigon est quatrième, pas loin de la Ferrari. Les yeux étaient évidemment braqués sur Valentino Rossi qui avait pris le départ à bord de la Ferrari GT3 n°46 du Kessel Racing. “Il dottore” fait un bon premier relais, pointant au huitième rang après une heure de course et surtout premier des GT3, devant une autre star, Emanuele Pirro, dixième avec la Corvette Z06 n°43. Luca Cappellari, onzième avec la BMW M3 n°64, est le premier des Tourisme.

 

Les positions ne changent guère durant la deuxième heure de course. La Lola n°3 est parvenue à refaire son léger retard sur la voiture soeur et les deux voitures du Racing Box sont roues dans roues, Andrea Piccini gardant le meilleur tour en course. Par contre la troisième place a changé de mains, la Lucchini ayant repris l’avantage sur la Ferrari GT2 n°27 qu’elle précède d’une quinzaine de secondes.

Peu après, premier coup de théâtre : après une crevaison, la suspension arrière gauche de la Lola n°3 casse dans le secteur le plus rapide du circuit. Andrea Piccini parvient quand même à garder le contrôle de la Lola et ramène la Lola au ralenti à son stand. L’arbre de transmission doit être changé. La Lola va reprendre la piste en ayant perdu neuf tours et elle est désormais 16ème. Elle entame alors sa remontée vers l’avant.

 

A mi-course, la Lola n°2 est toujours première, suivie à trois tours par l’étonnante Lucchini Alfa Romeo n°5. La Ferrari n°27 a plongé dans le classement à la suite de la rupture d’un arbre de transmission et la Ferrari GT3 n°46 de Rossi/Ceccato/Salucci est maintenant troisième! La Corvette n°43 est septième.

 

La Lola n°3 est évidemment beaucoup plus rapide que ses concurrentes, hormis la Lola n°2 et elle remonte rapidement vers les avant-postes. Après quatre heures de course, elle est troisième, à sept tours de l’autre Lola, mais à onze secondes seulement de la Lucchini, toujours deuxième. Une autre CN4 fait une jolie course, la Norma n°9 de Romagnoli/Romanini/Visconti, qui est quatrième à dix secondes de la Lola. La Ferrari AF Corse n°28 (Aguas/Kaufmann/Cadei), en configuration Open GT, est cinquième, devant la Ferrari n°4, toujours en tête des GT3. La Corvette a perdu une place et est huitième.

 

La Norma connaît quelques ennuis mécaniques peu après et doit céder du terrain. La Lucchini reste en deuxième position, car la Lola n°3 a perdu quelque temps au stand. La Ferrari n°46 du Kessel Racing est cinquième, encadrée par deux Ferrari AF Corse, la n°28, quatrième, et la n°29 (Mehta/Breislin/Breislin), sixième.

 

Au cours de la dernière heure, alors que le trio Biagi/Francioni/Piscopo n’est pas inquiété pour la victoire, la seconde Lola Racing Box a fait le forcing et peu avant l’arrivée réussit à dépasser la Lucchini, assurant ainsi le doublé pour les deux Lola Judd Coupe. Rigon/Mastrangelo/Chiminelli conservent le bénéfice de leur course superbe et prennent la troisième place du podium. Kaufmann/Cadei/Aguas sont quatrièmes devant la Porsche 997 n°22 de “Spidey”/Borgi/Mastronardi, meilleure des GT2. En GT3, la Ferrari 46 a été trahie par sa mécanique au cours de cette dernière heure -avec un début d’incendie de surcroît qui immobilisait définitivement la Ferrari qui était néanmoins classée- et c’est la Corvette n°43 de Pirro/Graziani/Marchetti qui rafle la mise, devant la Ferrari n°45 du Kessel Racing (Forgione/Carugati/Lamazza) alors que Valentino Rossi et ses équipiers Andrea Ceccato et Alessio Salucci doivent se satisfaire de la troisième place des GT3.

 

Les résultats sont ici. Remerciements à Giulio Rizzo pour son aide.

 

Claude Foubert

Publicité

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Publicité

Sur le même sujet