American Le Mans Series

12H Sebring : La liste détaillée des 59 engagés !

thumbnail
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Avec 59 autos sur un tracé de 5 km, la lutte s’annonce chaude dans tous les sens du terme à Sebring pour un double coup d’envoi 2011, à savoir celui de l’American Le Mans Series et de l’Intercontinental Le Mans Cup. La catégorie la plus contingentée sera bien entendue celle des GT avec 25 unités, contre 12 LMP1, 5 LMP2, 7 LMPC et 8 GTC. On passera sur les équipages des équipes favorites, à savoir Audi et Peugeot, puisque tout a été dit, avec deux Audi R15 « Plus » contre deux Peugeot 908. La concurrence pourrait venir d’une autre Peugeot, avec celle du Team ORECA-Matmut de Lapierre/Duval, le troisième homme n’étant pas encore annoncé. Chez Hope Racing et la ORECA SwissHy Tech Hybrid, Olivier Lombard épaulera Steve Zacchia. Pas de surprise chez OAK Racing avec des équipages déjà annoncés sur les deux OAK Pescarolo : Lahaye/Moreau/Ragues et Hein/Nicolet/Yvon. Rebellion Racing fera tout pour bien briller sur le continent étanusien avec notamment Prost/Jani. Aston Martin Racing disputera sa première course avec son nouveau proto ouvert (AMR-One) pour Turner/Mücke et un troisième pilote à déterminer. Les teams américains ne seront pas en reste avec Highcroft Racing et son HPD ARX-0Ae. L’équipage n’est pas dévoilé mais on peut légitimement penser que le trio Brabham/Pagenaud/Franchitti sera à la manœuvre. Dominatrice durant le Winter Test, la Lola Aston Martin Muscle Milk AMR aura forte à faire avec une concurrence relevée. Idem pour les Lola B09/86 Dyson Racing et B06/10 Intersport Racing.

 

Avec seulement cinq autos au départ, la catégorie LMP2 fait figure de parent pauvre mais elle n’en sera pas pour autant dénuée d’intérêt. Level 5 Motorsports partira avec l’avantage de bien connaître la course, mais Christophe Bouchut, Scott Tucker et Luis Diaz découvriront  en revanche la Lola Coupe HPD. Le second équipage reste à être confirmé. Deux teams français relèvent le défi américain LMP2 avec d’un côté Signatech Nissan et son ORECA 03, et de l’autre OAK Racing avec une OAK Pescarolo confiée à Barlesi/Da Rocha/Lafargue. Les deux derniers cités ont roulé l’an passé au Petit Le Mans, avec à la clé un beau podium. L’arrivée de Andrea Barlesi est sans conteste une valeur ajoutée. Quant à la Radical SR9 LNT, elle devrait avoir plus de mal à se frayer une place dans les positions de tête.

 

Comme nous l’avons indiqué, 25 GT en découdront sur le tarmac floridien. Les habituels protagonistes seront bien entendu de la partie, avec Flying Lizard Motorsports (Porsche 997 GT3-RSR), Risi Competizione (Ferrari F458 Italia), Extreme Speed Motorsports (Ferrari F458 Italia), Robertson Racing (Doran-Ford GT) et Krohn Racing (Ferrari F430). D’autres équipes européennes viendront mettre un peu de piment dans le plateau : AF Corse (Ferrari F458 Italia et F430), Larbre Compétition (Corvette C6.R), CRS Racing (Ferrari F430), Proton Competition (Porsche 997 GT3-RSR). Notons que les deux BMW M3 sont bien engagées sous la bannière BMW Motorsport et non BMW Team RLR. Inscrit à l’année en ILMC, Luxury Racing amènera ses deux Ferrari F458 Italia, l’une pour le trio de pointe Makowiecki/Ortelli/Deletraz et la seconde pour Beltoise/Jakubowski. Même constat  de nouveauté pour Gulf AMR Middle East avec son Aston Martin Vantage GT2 pour Giroix/Goethe/Wainwright. Paul Miller Racing fera débuter une Porsche 997 GT3-RSR confiée notamment à Bryce Miller, alors que l’on espère les grands débuts de la Panoz Abruzzi que se partageront Ian James et Benjamin Leuenberger. Absent du Winter Test, les deux Jaguar XKR sont bien présentes et souhaitons qu’elles puissent enfin s’exprimer pleinement. Si West Yokohama Racing devait à l’origine faire rouler deux Lamborghini Gallardo LP 560-4, une seule sera finalement en piste avec Schwager/Pastorelli dans le baquet.

 

La plupart des équipages LMPC reste encore à être confirmé, avec la présence des concurrents réguliers : Genoa Racing, PR1 Mathiasen Motorsports et Core Autosport. Très en verve l’an passé dans la catégorie, Kyle Marcelli sera toujours de la partie, sur une Formula Le Mans Intersport Racing. Performance Tech Motorsports aura pour sa part à cœur de briller pour ses débuts en LMPC.

 

Huit GTC viendront en complément d’une liste déjà bien garnie. Parmi les équipes, on retrouve : JDX Racing, Alex Job Racing, NGT Motorsports, Kelly Moss Motorsports, Black Swan Racing, Magnus Racing ou encore TRG.

 

La saison 2011 s’ouvre donc de la plus belle des façons avec un plateau alliant quantité, mais aussi qualité. La liste des engagés est ici.

 

Laurent Mercier

 

Publicité

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Publicité

Sur le même sujet