American Le Mans Series

la Radical SR9 LNT : Sebring non, le Paul Ricard oui !

thumbnail
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

La Radical SR9 Ginetta LNT a été retirée de la liste des engagés de la 59ème édition des 12 Heures de Sebring. Ian Dawson, le Team Principal, nous a gentiment donné quelques explications :

 

“C’est très décevant, mais nous avons perdu beaucoup trop de temps après notre retour du Winter Test où nous avions été contraints d’arrêter au bout de 25 tours à cause de problèmes moteur. Nous avions bouclé 450 kilomètres la semaine précédente en essais sur le North Carolina Center. Tout s’était très bien passé et les nouvelles modifications aérodynamiques nous procuraient un gain de 3,5 à 4 secondes au tour par rapport à 2010, ainsi nous avions réduit considérablement les écarts.

 

Mercredi nous avons fait des essais avec un moteur neuf que nous attendions, doté de quelques améliorations, et tout semble très bien.

 

J’ai cependant décidé que nous devions faire un test d’endurance avec les nouvelles pièces, et donc ne pas aller à Sebring. En 2010, nous avions connu pas mal de problèmes en course, mais nous avions beaucoup appris sur le châssis et le moteur, aussi je suis sûr que nous aurions pu faire une belle prestation.

 

Nous commencerons notre saison Le Mans Series au Paul Ricard. Andrew Prendeville va continuer avec nous et nous annoncerons les autres pilotes bientôt.

 

Si on regarde les chronos du test du Paul Ricard et ce que nous avons fait à Sebring en seulement trois tours chronométrés, je suis sûr que nous sommes maintenant en position compétitive avec un châssis qui a fait heures d’essais sans problème. Le nouveau moteur revu par Ginetta a passé environ 15 heures sur le banc et paraît très bien, aussi nous sommes très encouragés par les progrès réalisés.

 

Il est intéressant de voir que les pilotes des LMP2 constatent exactement ce dont nous avons fait l’expérience dans les courses ALMS l’année dernière : la FLM est trop rapide en ligne droite, et aux USA elles ont encore plus de puissance qu’en Europe. Aussi il était très difficile de vendre des voitures et de convaincre des pilotes que le LMP2 constituait une bonne voie. Aussi j’espère maintenant que la balance de performance va être corrigée.”

 

Nous remercions Ian Dawson pour sa disponibilité.

 

Propos recueillis par Claude Foubert

 

 

Publicité

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Publicité

Sur le même sujet