European Le Mans Series

HTTT, H+3 : Statu quo en tête de la course…

thumbnail
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

A mi-course, Pescarolo mène toujours les 6 Heures du Castellet, avec Julien Jousse dans le baquet. La n°16 contrôle solidement la course, avec deux tours d’avance sur la Lola-Toyota/Rebellion Racing de Boullion/Belicchi, après un arrêt prolongé en début de course pour refixer la portière droite. Les ORECA 03 continuent de bien figurer, avec Boutsen Energy Racing au troisième rang, dans le même tour que la Lola-Toyota. Dominik Kraihamer et Nicolas De Crem font des relais réguliers sur une auto qu’ils ont seulement découvert en arrivant ici. Les LMP2 sont en force dans le top ten, avec sept autos dans les dix. La Zytek/Greaves Motorsport pilotée par Gary Chalandon n’est pas décrochée, en quatrième position. La HPD ARX-01d/Strakka Racing complète le quinté de tête. Suivent ensuite la Lola B11/40 du Pecom Racing et la ORECA 03/Race Performance qui fait une course sage. Pas de chance pour celle du TDS Racing, retardée  par un problème de bielette de direction. Pierre Thiriet cravache pour remonter au classement, la n°46 étant 22ème. La AMR-One est quant à elle toujours bien là, mais hors du coup pour bien figurer au général, Aston Martin Racing transformant sa course en grosse séance d’essais.

 

Si Neil Garner Motorsport a dominé tout le début de course en plaçant sa Formula Le Mans dans le top ten du scratch, l’équipe britannique est maintenant repoussée loin dans le classement après un arrêt prolongé. C’est désormais Hope Racing qui a pris les commandes de la course, à la 9ème place. Pegasus Racing et Genoa Racing suivent à distance.

 

En GTE, sans grande surprise, c’est Ferrari qui mène la danse. AF Corse est toujours en tête avec la paire Bruni/Fisichella, devant JMW Motorsport (Bell/Walker) et Hankook Team Farnbacher (Simonsen/Farnbacher), Simonsen écopant il y a peu de temps d’une pénalité de une minute. Aston Martin est pour le moment au pied du podium avec la Vantage GT2 Young Driver AMR de Enge/Müller/Nygaard. CRS Racing est en tête du GTE-Am avec sa Ferrari F430 confiée à Quaife/Christodoulou/Hummel, devant la seule Porsche encore vaillante, pilotée par Felbermayr.

 

Laurent Mercier

 

Publicité

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Publicité

Sur le même sujet