Le Mans

Journée Test : objectif double pour IMSA Performance Matmut

thumbnail
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Le Team IMSA Performance Matmut -bénéficiant du statut d’équipe officielle Porsche- se prépare pour sa septième participation consécutive aux 24 Heures du Mans. L’équipe normande s’est ficé deux objectifs pour la Journée Test dimanche prochain : tout d’abord s’étalonner face aux concurrents d’une catégorie GTE-Pro très musclée, avec malgré l’absence du Corvette Racing et du Flying Lizard Motorsports des ténors de la catégorie comme BMW Motorsport, dont les M3 GT font un début de saison flamboyant, les Ferrari 458 AF Corse, JWW Motorsport ou Hankook-Farnbacher, ou les Porsche du Team Felbermayr-Proton, tenant du titre au Mans, pour n’en citer que quelques-uns, et ensuite qualifier Nicolas Armindo, qui fera ses débuts au Mans associé à raymond Narac et Patrick PPilet, et qui devra donc boucler ses dix tours de circuits obligatoires comme pour tous les néophytes du circuit manceau. Pour Nicolas, ce ne sera ppas une plaisir vu les circonstances (il court en ADAC GT Masters dimanche matin à Oberschleben!)comme il l’explique plus loin.

 

La Porsche 997 RSR n°76 – une version 2011- est convoquée demain pour les Vérifications Techniques à 17h20.

 

Franck Rava, Team Manager de IMSA Performance Matmut : “L’épisode du Castellet fait partie du passé, nous avons tourné la page, la voiture #76 qui est engagée en GTE-Pro a subi les réparations nécessaires, le berceau moteur a été changé ainsi que de nombreuses pièces suite à l’accident lors du départ des 6 heures du Castellet. La note est salée, mais le travail de fond entrepris cet hiver n’a pas été réduit à néant, les coques sont restées intactes tant sur la #76 que sur la #67. Sur le plan sportif nous allons avoir un avant-goût de ce qui nous attend à Spa dans deux semaines. Nous nous servirons aussi de la journée test pour arriver fin prêts aux 1000km de Spa, qui marqueront vraiment le début de notre saison Le Mans Series.

La course ALMS de Long Beach dimanche dernier a encore une fois vu la domination des BMW, Ferrari et Corvette sur les Porsche. Le circuit des 24 Heures du Mans sera pour nous l’occasion de tester les nouvelles pièces Porsche et constater de visu le niveau de la concurrence avant Spa où les voitures de L’ILMC se joindront à celle des Le Mans Series.”

 

Raymond Narac : “Je suis content de retrouver la journée test, c’est un bon moyen de prendre ses marques avant le grand rendez-vous des 24 Heures du Mans. C’est aussi l’occasion de retrouver des vitesses très élevées. En 2005 lorsque j’ai débuté ici, nous atteignions pratiquement les 300 km/h en vitesse de pointe. Aujourd’hui compte tenu des voies plus larges de la Porsche, nous perdons un peu en finesse aéro pour gagner dans les passages en courbe. Nous sommes à 292-294 km/h dans les bouts droits, ce qui correspond quand même à de très hautes vitesses pour une GT, il faut s’y réadapter. J’apprécie plus particulièrement les « Essses de la forêt » et le « Virage du tertre rouge ». Même s’il est un peu tôt pour parler de la course, on peut prédire que la concurrence va être rude en GTE-Pro mais les 24 Heures du Mans sont tellement spécifiques. C’est rarement la voiture la plus rapide sur un tour qui s’impose, de notre stratégie dépendra le résultat.”

 

Nicolas Armindo : “Je réalise mon rêve de gamin après 10 ans de compétition : prendre part à la plus grande course d’endurance au monde. Je suis focalisé sur le GT depuis ma plus tendre enfance. J’ai vécu une année au Mans en 2001 en intégrant la filière FFSA dans le technoparc du circuit, tous les mercredis après midi je roulais sur le circuit Bugatti. J’arriverai donc plus motivé que jamais. Je me suis entrainé à piloter sur le grand circuit des 24 Heures avec des jeux de simulation sur console, c’est ainsi que j’avais appris le tracé du vieux Nürburgring avant d’y rouler. Dimanche midi, je ferai le premier relais de ma course de l’ADAC GT Masters à Oschersleben où je pilote une Porsche 911 GT3 R avant de filer prendre un avion. J’arriverai casque sous le bras et en combinaison dès ma sortie de l’avion, je prévois de décoller vers 13h d’Allemagne. 90 minutes plus tard je serai sur le circuit des 24 Heures du Mans, sans pression, prêt à faire mes 10 tours réglementaires de qualification.”

 

Citations extraites du communiqué du team,

 

Claude Foubert

Publicité

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Publicité

Sur le même sujet