Le Mans

Peugeot Sport : Le programme de développement suivi à la lettre…

thumbnail
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Si les Peugeot 908 ont laissé hier au Mans les meilleurs chronos de cette Journée Test aux Audi R18 TDI, le staff de Peugeot Sport et les pilotes n’en sont pas moins satisfaits de leur journée. Il est vrai qu’il faudra véritablement attendre les 1000 Km de Spa-Francorchamps le 7 mai prochain pour avoir une idée réelle du potentiel des uns et des autres.

 

C’est la Peugeot 908 n°8 que pilotaient Stéphane Sarrazin, Anthony Davidson et Franck Montagny qui a réalisé le meilleur chrono des Peugeot, troisième temps absolu de cette Journée Test, chrono réalisé par Stéphane Sarrazin en fin de deuxième séance.

 

Stéphane Sarrazin : “Nous avons suivi à la lettre notre programme de développement. C’est une nouvelle voiture, nous avons donc fait évoluer le set-up tout au long de la journée. Nous sommes arrivés à un bon résultat, avec une auto à la fois efficace et très agréable à piloter.”


Anthony Davidson : “La voiture est confortable à piloter, nous avons fait quelques petits ajustements dans les réglages, mais globalement nous sommes tous très contents de l’équilibre général de la Peugeot 908 sur ce circuit. C’est très positif.”

 

Avec 59 tours au compteur dans la matinée, puis 58 l’après-midi, la Peugeot 908 n°7 est la voiture qui a bouclé le plus de kilomètres, toutes catégories confondues.

 

Nicolas Minassian : “Notre mission était de travailler l’endurance, dans la foulée de notre séance effectuée à Aragon avec cette voiture en début de semaine » expliquait Nicolas Minassian. « Nous avons mené à bien notre feuille de route. Nous avons passé beaucoup de temps en piste et tout s’est idéalement déroulé, c’est parfait pour enregistrer les informations nécessaires pour la course. Sans faire de réglage particulier, nous avons eu une voiture très efficace, c’est prometteur.”

 

Jean-Karl Vernay, le petit nouveau de l’équipe Peugeot Sport dont il sera le pilote de réserve, s’est acquitté de ses dix tours qualificatifs au volant de la Peugeot 908 n°7 qu’il a partagée avec Nicolas Minassian, Marc Gené et Pedro Lamy.

 

Jean-Karl Vernay : “J’ai fait onze tours. J’ai roulé tranquillement, en assurant tous les dépassements. Le circuit n’est pas vraiment difficile à apprendre, c’est la vitesse entre les voitures qui est plus compliquée à appréhender. J’aurais aimé rouler encore des heures!”

 

Bruno Famin : “Nous avons quasiment déroulé l’intégralité de notre programme de travail. La numéro 7 est allée au bout de son endurance débutée à Aragon. Nous avons largement dépassé le kilométrage d’une course de 24 Heures au Mans avec cette auto. Nous avons bien exploré les réglages avec les deux autres voitures, malgré une alerte moteur rencontrée sur la n°9. En attendant d’en savoir plus, nous avons préféré le changer. Globalement, c’était une journée très productive, les trois voitures son intactes et les pilotes ont parfaitement suivi le programme fixé.”

 

Olivier Quesnel : “Nous avons à la fois été endurants et performants aujourd’hui. Nous avons toutes les informations nécessaires pour nous permettre d’arriver au Mans avec des voitures optimisées. Spa-Francorchamps sera une occasion de plus pour nous de préparer le Mans. Nous avons vu aujourd’hui que cette prochaine édition des 24 Heures du Mans sera vraiment très disputée.”

 

D’après le communiqué de Peugeot Sport,

 

Claude Foubert

Publicité

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Publicité

Sur le même sujet