Le Mans

Jetalliance confiant sur le potentiel des Lotus Evora.

thumbnail
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Après un podium (GT1) lors des 24 Heures du Mans 2009 du temps de l’Aston Martin DBR9, Jetalliance Racing revient dans la Sarthe mais pas en tant que simple équipe. Le team autrichien dirigé par Lukas Lichtner-Hoyer est partie prenante dans l’engagement des deux Lotus Evora en catégorie GTE-Pro, sous l’entité Lotus Jetalliance. Débutantes lors de la Journée Test au Mans, les deux Lotus ont depuis disputé les 1000 Km de Spa, dont l’une a rallié l’arrivée. Certes il manque encore un peu de performance aux autos pour jouer la gagne sachant qu’à l’occasion du double tour d’horloge sarthois, les Lotus n’en seront qu’à une deuxième expérience en endurance. Il faut donc laisser du temps au temps à Claudio Berro et ses hommes. S’il était prévu que Lukas Lichtner-Hoyer fasse partie de l’équipage, il n’en sera finalement rien, comme il le confirme lui-même : « La première sortie d’une nouvelle voiture est très importante. Bien sûr, j’aurais aimé être de la partie, surtout au volant de l’auto. Cependant, ma présence en tant que dirigeant de Jetalliance est fortement requise. Notre compagnie d’aviation est prioritaire. Après deux ans et demi de baisse, la compagnie se redresse et je me dois d’être là. »

 

Le propriétaire du Jetalliance Racing tire un bilan positif des débuts en piste des deux Lotus Evora : « Il ne faut pas oublier que la Lotus Evora GTE a été construite et développée en un temps record. Je ne suis pas mécontent du résultat. Nous avons tout de même placé une auto à l’arrivée. Ce n’est pas rien dans une course de six heures. Le travail se poursuit pour développer les autos. Nous prendrons part aux autres manches Intercontinental Le Mans Cup mais l’accent est mis sur les 24 Heures du Mans. Tout est orienté vers cette course. Les deux voitures sont actuellement à Hethel, qui est la base d’essais de Lotus, où l’équipe a été en mesure de détecter les problèmes rencontrés à Spa et de les éradiquer. Toute l’équipe est en place à plein temps et même plus. »

 

C’est donc une collaboration qui s’est instaurée entre Lotus et Jetalliance Racing : « Lorsque l’on débute un programme comme celui-ci, c’est toujours un peu l’inconnu au début. Il faut se familiariser, prendre les automatismes et tout cela prend du temps. Nous avons des membres du personnel qui viennent de onze nations. Maintenant, la collaboration entre Lotus et les sous-traitants est bien en place, aussi grâce à notre team manager Jan Kalmar. »

 

Les Lotus Evora vont rouler durant 24 heures avant de rejoindre Le Mans : « Pour nous le facteur temps est un problème. La concurrence a beaucoup plus de kilomètres que nous. Il aurait été idéal que les 24 Heures du Mans se déroulent à l’automne et non en juin, mais je suis tout de même confiant. Les deux autos vont effectuer un test d’endurance de 24 heures à Hethel avant Le Mans. » Depuis son engagement en FIA-GT, Jetalliance a toujours montré une belle présentation pour les partenaires et il en sera de même le mois prochain dans la Sarthe : « Nous avons toujours été désireux d’offrir à nos partenaires une plate-forme optimale, et ce depuis notre engagement en sport automobile et il en sera de même cette fois encore. Nous mettrons en place un accueil bien particulier à nos partenaires tels Orange ou Jetalliance. Tout le monde sera en mesure de suivre la course de l’intérieur. »

 

John Hartshorne est l’invité de dernière minute dans le baquet de la Lotus n°64 : « La voiture dite « professionnelle » sera pilotée par Johnny Mowlem, Jonathan Hirschi et James Rossiter, tandis que l’auto « amateur » sera partagée par Martin Rich, Oskar Slingerland et le Britannique John Hartshorne que nous avons été en mesure de signer la semaine passée. Pour moi la priorité va à l’entreprise mais je compte bien revenir dans le baquet bientôt. »

 

Citation issue du communiqué du team

 

Laurent Mercier

 

Publicité

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Publicité

Sur le même sujet