Open GT

Red Bull Ring, course 1 : Barba/Ceccato imposent la Porsche Autorlando

thumbnail
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Le cinquième meeting 2011 de l’International  GT Open avait lieu ce week-end en Autriche sur le Red Bull Ring, non loin de Graz, dans la province de Styrie. Le circuit était autrefois plus connu sous le nom de Zeltweg, à l’époque où les F1 disputaient le Grand Prix d’Autriche.

 

Pour la  première course, samedi, la pole position avait été obtenue par Philipp Peter, à bord de la Ferrari 458 Italia du Kessel Racing, en 1’31”605 devant une autre Ferrari 458 du Kessel Racing, la n°51 de Stefano Gattuso et la Ferrari 430 GT2 n°5 du Vitoria Competizioni pilotée par Juan Manuel  Lopez.

 

Au départ, Peter gardait le bénéfice de sa pole et emmenait derrière lui toute une meute de Ferrari avec comme seul intruse la Porsche Autorlando n°5 de Alvaro Barba. Joël Camathias (Ferrari 458 JMB Racing) roulait en deuxième position, devant Stefano Bizzarri (Ferrari 458 AF Corse n°60), Lopez, Miguel Ramos (Ferrari 458 Edil Cris n°8) et Barba, alors que Gattuso avait été envoyé en tête-à-queue par la Ferrari 458 Villorba Corse n°8 de Emanuele Moncini, cette Ferrari Vilorva étant contrainte à l’abandon.

 

Peter garda le commandement de la course jusqu’au 16ème tour, moment où il dut passer par la pitlane pour exécuter un drive through. Sa Ferrari avait due être poussée par les mécaniciens sur la grille de départ en raison d’un allumage récalcitrant. La Ferrari allait d’ailleurs recevoir un second drive through au moment du changement de pilote, les mêmes causes produisant les mêmes effets…

 

Camathias hérita donc de la première place, tandis que Peter était reparti en deuxième position.  La Porsche Autorlando avait fait une excellente fin de premier relais et le changement de pilote s’opéra au mieux, Andrea Ceccato se retrouvant en première position, la Porsche contrôlant tout d’abord sans grande difficulté la Ferrari de l’équipier de Peter, Michael Bronizewski, avant que celui-ci n’observe à son tour un drive through, puis la Ferrari 458 Edil Cris n°4 de Matteo Cressoni. Soheil Ayari, qui avait pris le relais de Joël Camathias sur la Ferrari 458 JMB n°9 faisait une excellente fin de course -malgré un handicap de 30 secondes en raison de ses deux victoires du meeting précédent à Brands Hatch- et décrochait la  troisième place, tandis que la Ferrari AF Corse n+60 de Bizzarri/Rizzoli s’imposait en catégorie GTS.

 

Soheil Ayari réussissait une excellente opération, puisque les Ferrari de Moncini/Montermini et de Frezza/Lopez(boîte de vitesses) avaient toutes deux abandonné, le français devenant le nouveau leader du classement pilotes.       

 

Le résultat de la course est ici

 

Claude Foubert

 

Publicité

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Publicité

Sur le même sujet