Divers

Robert Kubica : “Mes chances de revenir sur un circuit sont de l’ordre de 90%”

AUTO -  RENAULT SPORT SERIES  SPA 2016
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Pour son retour en circuit, Robert Kubica avait choisi les 12 Heures du Mugello dans le cadre des 24 Heures Series au printemps dernier. L’idée n’était pas de jouer la gagne, mais bien de voir ses capacités à enchaîner les relais. Place maintenant au Renault Sport Trophy sur le tracé de Spa-Francorchamps chez Duqueine Engineering en compagnie de Christophe Hamon.

“Je découvre une nouvelle discipline et une nouvelle auto” nous a déclaré Robert Kubica. “J’ai retrouvé la compétition sur circuit au Mugello en mars dernier, mais c’était plus pour le fun. Je suis content de voir comment se déroulent les choses. Terminer P3 à Spa en qualification est une surprise pour moi car cela fait six ans que je n’avais plus disputé une qualification. Mon corps réagit bien à mon retour en circuit. J’avais la possibilité de rouler en Renault Sport Trophy depuis le début de saison mais j’étais concentré sur le rallye à trouver des partenaires. Après l’accident, j’ai traversé des moments difficiles et perdu de l’énergie.”

“J’ai reçu un appel il y a trois semaines” poursuit le pilote polonais. “Je voulais voir mes capacités et comment mon corps allait réagir. Spa est un beau circuit et on ne peut qu’avoir la banane à rouler ici. De plus, ma dernière saison sur circuit était avec Renault et c’est bien de revenir sous ces couleurs.”

Robert Kubica n’a pas tiré un trait sur sa carrière en circuit, loin s’en faut : “J’ai des idées dans la tête pour 2017. Il y a quelques options et pourquoi pas disputer des essais d’ici la fin de l’année. Mes chances de revenir sur un circuit sont de l’ordre de 90%. J’ai 31 ans et je peux encore faire de belles choses. Je regarde du côté de l’Endurance. Il y a quelques années, je ne pensais pas à cela car c’est une discipline très particulière. L’Endurance n’est pas qu’une question de rapidité. Maintenant, je dois donner le volant à quelqu’un (sourire). Comme en monoplace, si on est intelligent, on apprend vite. Le summum reste les 24 Heures du Mans. On va voir ce que l’avenir me réserve. Ce qui est sûr, c’est que dans tous les sports il faut s’entraîner.”

Robert Kubica a dû faire face à une sérieuse rééducation avant de revenir en rallye. “C’est difficile de dire que la vie peut changer en bien après un tel accident” poursuit l’ancien pilote de F1. “Il est possible d’être satisfait de sa nouvelle vie mais ce n’est pas facile. Quand la vie change en un jour, il faut se lever le matin et trouver de nouveaux challenges. Alex Zanardi est un exemple dans le domaine. En 2013, j’ai pris part à un test DTM à Valencia avec Mercedes. En sortant de l’auto, j’ai trouvé cela vraiment bien. Lorsque je suis arrivé à l’hôtel, trop de souvenirs me rappelaient la F1. Mon sentiment était plus mitigé.”

Robert Kubica n’a pas tardé à trouver le mode d’emploi de la Renault Sport R.S.01 du Duqueine Engineering avec une 3ème place décrochée avec Christophe Hamon lors de la course du samedi.

Publicité

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 0 Flares ×

Publicité

Sur le même sujet